Excellences Messieurs les Chefs d’Etat ;

Mesdames et Messieurs les ministres ;

Monsieur le Président de la Commission de l’Union africaine ;

Madame la Secrétaire Exécutive de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique ;

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs,

Le monde traverse une grave crise sanitaire avec des conséquences inédites sur les économies et les systèmes de santé de nos différents pays.

En soutien à nos stratégies de riposte à la pandémie de COVID – 19, la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique intervient pour donner un contenu plus pertinent à la communication et à l'information pour la santé et l'action économique en Afrique.

Je salue la présente initiative en faveur de cette plate-forme et J’adresse mes chaleureux remerciements aux éminentes personnalités et aux experts qui prennent part au lancement de cet instrument d’aide à la décision, dans le cadre de la lutte contre les conséquences sanitaires et économiques du CORONAVIRUS.

En retenant le secteur des télécommunications et de l'économie numérique comme axe majeur de son action, la CEA met, à la disposition de nos Etats, des outils pertinents pour briser la chaine de contamination à la pandémie de COVID – 19.

Le lancement, aujourd’hui, du Centre d’excellence numérique répond à la demande formulée par les Etats membres d'aider à la collecte et au traitement des données essentielles en vue de réagir efficacement à la pandémie de COVID – 19.

L’engagement de la CEA nous fait espérer que, dans le contexte marqué par la crise sanitaire actuelle, elle saura tracer le sillon devant permettre à la communauté internationale de relever les défis socio-économiques en présence.

Messieurs les Chefs d’Etat ;

Mesdames et Messieurs ;

Mon pays, le Congo, se réjouit d’avoir été choisi par la Commission économique pour l’Afrique pour parrainer le lancement officiel de la Plateforme africaine de communication et d’information pour la santé et l’action économique.

C’est l’occasion de rappeler que le Congo a adopté un important arsenal juridique en vue de garantir le fonctionnement adéquat des systèmes d’informations, de protéger les libertés individuelles dans l’espace numérique et de réprimer les infractions y relatives.

A ce sujet, le Parlement de mon pays, actuellement en session, examine le projet de loi sur la Convention de l’Union africaine sur la cyber-sécurité et la protection des données à caractère personnel.

Notre riposte à cette crise sanitaire repose également sur l’appui dont le Congo bénéficie de la part de ses partenaires.

C’est ici le lieu de se féliciter de la qualité de la coopération fructueuse avec les agences du système des Nations Unies.

En souhaitant le plus grand succès à ce mécanisme, Je déclare mise officiellement en service la Plateforme africaine de communication et d’information pour la santé et l’action Economique.

Je vous remercie.