À la faveur de l’ouverture de la deuxième session ordinaire dite administrative, le 1er février, le président de la chambre basse du parlement a donné mission à la Commission Economie, finances et contrôle budgétaire de son institution de se pencher sur les cas avérés de corruption.

à lire aussi...

à voir...

format .pdf