Ce lundi 16 janvier 2023, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement a ouvert la 54ÈME RÉUNION MINISTÉRIELLE DU COMITÉ CONSULTATIF PERMANENT DES NATIONS UNIES CHARGÉ DES QUESTIONS DE SÉCURITÉ EN AFRIQUE CENTRALE

A l’ordre du jour des travaux qui se sont tenus au centre des conférences internationales de Kintélé:

    • le conflit persistant à l’est de la RDC;

    • les élections présidentielles en RDC;

    • les élections présidentielles au Gabon;

    • la transition militaire au Tchad.

Des sujets de grande actualité qui ont focalisé les débats au cours de cette 54ème réunion ministérielle du comité consultatif permanent des nations unies chargé des questions de sécurité en Afrique Centrale, que le Congo abrite pour la 3ème fois. Une constance qui explique la disponibilité et l’ouverture du Président Denis SASSOU NGUESSO au service de l’Afrique et du reste du monde dans la résolution pacifique des conflits.

Tour à tour, les allocutions ont porté sur la vigilance des États face aux nombreuses menaces qui entourent la sous région avant de demander à la RDC et au Rwanda de privilégier le dialogue dans le différend qui les oppose. Les Nations Unies ont attiré l’attention sur les problématiques plus récentes comme la circulation des armes légères et de petits calibres, le grand banditisme, la transhumance, la piraterie maritime dans le golfe de Guinée, les crises migratoires, les changements climatiques, le terrorisme, l’extrémisme violent et la prolifération des discours de haine qui exigent des solutions urgentes.

Dans son discours d’ouverture, le Premier Ministre Chef du Gouvernement a proposé d’attaquer le mal à la racine et a demandé aux Etats frères de s’inspirer de la politique de rééducation des jeunes, politique en cours au Congo.
Le Chef du Gouvernement a par ailleurs invité les pays de l’espace CEEAC à redoubler d’efforts pour dissiper à tout jamais l’affligeant paradoxe d’une région pourvue de ressources naturelles abondantes mais dont de nombreuses populations vivent encore dans le dénuement, la pauvreté et la misère.
Au terme des travaux, le Congo prendra la présidence du comité consultatif permanent des nations Unies. Mise en place le 28 mai 1992 conformément à une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies, l’UNSAC comprend environ onze Etats d’Afrique centrale, notamment l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République Centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Rwanda, le Sao Tomé-et-Principe, Tchad.

Outre, les Etats membres généralement représentés par les Ministres des Affaires étrangères, plusieurs organisations régionales et internationales prennent également part aux travaux.

EN FR
LINK PARTNER: slot5000 gaspol168 ligaplay88 sky77 roma77 zeus138 hoki99 boss88 king168 slot500 138 slot mantap138 kaisar138 lucky99 indobet elanggame mega288 gbo338 aladin138 idncash luxury138 gen77 qqalfa gacor77 harta138 koko303 luck365 kaisar888 pandora188 luxury777 asian4d birutoto