Le Premier ministre, Anatole Collinet MAKOSSO, a patronné l’opération de planting d’arbres, le 6 novembre à l’aéroport international Maya-Maya de Brazzaville, marquant la 36e édition de la Journée nationale de l’arbre (JNA). Au total, 19 388 plants ont été enfouis sous terre.

L’esplanade du pavillon présidentiel de l’aéroport Maya-Maya a été choisie officiellement pour l’opération de planting d’arbres de cette année. Le site couvre une superficie de 12,9 hectares (ha) répartie en cinq blocs, soit 5 ha pour le premier bloc, 2,5ha pour le deuxième, le troisième 0,25ha, le quatrième 0,75ha et le cinquième 4,4ha.

D’après le chef du Service national de reboisement (SNR), Ildevert Mounkala, le planting contribuera non seulement à lutter contre les têtes d’érosions observées sur le site, mais également à orner l’esplanade du pavillon présidentiel de l’aéroport Maya-Maya. Trois espèces différentes ont donc été sélectionnées, à savoir l’eucalyptus urograndis ; le pinus caribeae et le moringa.

« Le premier bloc accueille un clone 18-551 de l’eucalyptus urograndis, avec une densité de 2500 plants à l’ha, avec un écartement de 2m x 2m, soit 12 500 plants et un clone 18-551 de l’eucalyptus urograndis  sur le deuxième bloc de 2,5ha suivant un écartement de 5mx 5m, avec une densité de 400 plants à l’hectare », a expliqué Ildevert Mounkala. Autour de l’aéroport, a-t-il ajouté, le pinus caribeae est planté sur le troisième et quatrième blocs, pour une densité de 400 plants à l’ha, ainsi que le moringa sur le cinquième bloc de 4,4ha, avec un écartement de 3m x3 m pour une densité de 1111 plants à l’hectare.

« Notre planète a besoin de nous. Pour la sauver, plantons les arbres! » est le thème retenu pour cette édition 2022 de la JNA. Selon le Premier ministre, ce thème est évocateur de l’engagement politique du gouvernement congolais pour la sauvegarde de l’environnement et de l’adaptation climatique.

« À l’image du président de la République qui a procédé au même exercice dans le lieu choisi à Oyo, dans le département de la Cuvette, à sa demande, nous aussi avons procédé au planting d’arbres à la faveur de cette Journée nationale. La décision d’instaurer la JNA en 1984 montre que les Congolais étaient en avance sur les autres peuples du monde. Il ne faut pas avoir de la gène pour le reconnaître, parce que le sujet de l’arbre est aujourd’hui au cœur des engagements internationaux à l’instar de la COP27 ouverte en Égypte », a déclaré Anatole Collinet Makosso.   

EN FR