Les corps constitués nationaux et les forces vives de la Nation se sont, par la voix du président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba, félicités des défis relevés en 2022 sous l’impulsion du chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso.

De la politique au social, en passant par la santé, l’économie, la culture, l’éducation, le maillage du territoire national en infrastructures de base, d’importants défis ont été relevés par le président de la République, à en croire Isidore Mvouba. « En effet, comment peut-on être insensible à votre volonté chevillée au corps de conduire le Congo vers le développement et l’émergence ? Comment peut-on être insensible à la croisade que vous menez contre les antivaleurs qui obscurcissent la conscience de certains Congolais ? Comment peut-on être insensible à la gouvernance électorale qui a permis de mesurer la vitalité de notre jeune démocratie ? Comment peut-on être insensible au fonctionnement régulier et cohérent de nos institutions issues de la Constitution de 2015, elle-même, fruit de la nouvelle République qui prône l’esprit de partage ? », s’est interrogé le président de la chambre basse du Parlement, précisant que Denis Sassou N’Guesso a relevé tous ces défis avec brio et maestria.

Selon lui, l’année 2022 a été marquée par la crise économique mondiale aggravée par la crise sanitaire à nouveau coronavirus, ainsi que le conflit russo-ukrainien qui ont montré la vulnérabilité du monde et révélé la solidité du peuple congolais, grâce à sa résilience et sa combativité. La politique sociale connaît, a-t-il rappelé, quelques avancées avec la volonté affichée du gouvernement d’accorder une attention soutenue aux pensions de retraite, aux bourses des étudiants, aux victimes des inondations et autres catastrophes naturelles, et à l’indemnisation des expropriés.

Parlant de l’agriculture, Isidore Mvouba a cité l’implantation des Zones agricoles protégées dont le but est de booster, à coup sûr, ce secteur dans le pays. Pour lui, le déploiement de la fibre optique avec à la clé la numérisation des services publics, mais aussi l’émergence dans ce secteur de start-up, sont de nature à améliorer la vie des Congolaises et Congolais. Le système éducatif se remet, d’après lui, sur de bons rails, tel qu’en témoigne le fonctionnement régulier de l’Université Denis-Sassou-N’Guesso, le projet de relèvement de l’Université Marien-Ngouabi, ainsi que le projet de l’Université de Loango. L’objectif étant de redonner à l’enseignement supérieur congolais ses lettres de noblesse et de refaire du Congo le quartier latin d’antan.

« L’employabilité des jeunes va se consolider sur le lit d’une diplomatie économique offensive axée sur un partenariat public-privé, diversifié et désormais codifié, et dont l’objectif premier est la création des richesses et des emplois de masse. L’intégration dans la Fonction publique de milliers de jeunes en 2020 et en 2022 indique bien votre volonté de trouver une solution pérenne à la sempiternelle question de l’emploi des jeunes. En outre, le relèvement de l’âge limite de départ à la retraite participe à l’amélioration des conditions d’exercice du travail », a-t-il commenté.

Il a, par ailleurs, salué l’intervention du chef de l’Etat dans le maintien de la paix, la stabilité et la sécurité en Afrique, ainsi que son leadership dans la lutte contre le dérèglement climatique. « Plus que tout, Denis Sassou N’Guesso est un homme d’engagement. L’engagement, pour maintenir, sur l’ensemble du territoire national, la paix et la tranquillité, la stabilité et la sécurité acquises au prix de moult sacrifices. C’est le crédo d’un homme d’exception… Pour tout dire, le Congo d’aujourd’hui n’est pas le Congo d’hier, loin s’en faut. La chose en exemples abonde », a conclu Isidore Mvouba.

EN FR
LINK PARTNER: slot5000 gaspol168 ligaplay88 sky77 roma77 zeus138 hoki99 boss88 king168 slot500 138 slot mantap138 kaisar138 lucky99 indobet elanggame mega288 gbo338 aladin138 idncash luxury138 gen77 qqalfa gacor77 harta138 koko303 luck365 kaisar888 pandora188 luxury777 asian4d birutoto